Un bilan quelques jours avant la fin du premier trimestre

Mr et Mme de Neige

Le mois de mars compte 31 jours mais 5 week-end dont le celui de pâques. Ce ne sont pas des conditions idéales pour faire un mois exceptionnel pour l’audience d’un site. D’un autre côté les mois idéaux sont rares, cette année seul octobre compte 4 week-end, 31 jours et aucun férié.

D’après les échos de différents sites sur le forex le mois de mars s’annonce quand même très correct, les records d’audience sont battus un peu de partout. On peut mettre cette progression sur le compte de la dépréciation mondiale du dollar qui crée un gros buzz.

Chez moi, comme partout, les audiences ont augmentées significativement. Les indicateurs de qualité sont bien orientés, j’ai plus de pages vues par visiteurs, un taux de rebond en légère baisse, des visiteurs directs en augmentation, une durée sur le site qui progresse, le nombre de visiteurs qui viennent via les moteurs de recherche avec le mot clé Mataf (le nom du site) en forte progression. Et pour couronner le tout l’espace pub se remplit grâce au travail de mon nouveau partenaire.

Tout ceci serait merveilleux si je ne commençais pas à fatiguer… Ben oui commencer à 6h30 pour finir à 23h30 ça use. Je prends donc la décision de laisser tomber les 3 analyses quotidiennes pour ne plus en faire que 2, sinon je ne finirai pas l’année. Je garde quand même la possibilité de reprendre dans les périodes actives du marché des changes ou tout simplement quand j’en aurais envie.

J’ai quand même une solution pour compenser, je vais alimenter les publications d’un des plus gros brokers mondiaux. Voilà qui devrait stimuler ma croissance aux USA (qui se fait attendre).

En début d’année je publiais mes objectifs à 2 ans, j’ai déjà dépassé mon objectif 2009 (flèche bleue sur le graphe ci-dessous). Souhaitons que le chiffre d’affaire suive 😉

Un point sur Objectif Stratégie et Tactique de mai 2007.

L’objectif reste le même sinon c’est pas drôle : devenir leader de mon secteur en nombre de visiteurs et de membres.

La stratégie (actions à mettre en place pour atteindre l’objectif)… Exit la communauté, je me suis expliqué là dessus et quand je suis tenté d’y retourner (au moins une fois par mois) je relis mon billet. Le reste est toujours valable :

  • Développer des outils inédits
  • Me concentrer sur le marché des changes
  • Rester indépendant
  • Et j’ajoute de diffuser mon contenu sur un maximum de sites.

La tactique n’a pas vraiment évoluée.

Vous savez tout !

Entreparticuliers.com ne corrige pas ses failles de sécurité

Ca fait presque une semaine que j’ai accès à des numéros de CB sur le site entreparticuliers.com. Je n’ai eu aucun retour de leur part. Cet article étant le plus vu sur ce blog cet année, je doute qu’aucun salarié ou administrateur de ce site immobilier n’ait eu d’écho.

Une société pure player avec une capitalisation boursière de plus de 60 millions d’euros ne peut ignorer ce genre d’information pendant une semaine.

Des billets sponsorisés non intrusifs

Dans mon éternelle quête de monétisation des sites Web je m’arrête souvent sur les billets sponsorisés. Ils offrent à la fois

  • une bonne rémunération au blogueur
  • une bonne visibilité à l’annonceur

Par contre ils sont un peu trop intrusifs pour le lecteur. C’est d’ailleurs à cause de ce point négatif que certains blogueurs ne publient pas de billets sponsorisés (Techcrunch et Presse-Citron pour ne citer que les plus gros). C’est dans ce contexte que j’ai eu l’idée géniale, ou pas, à vous de me dire.

L’idée c’est de faire un second blog qui ne recevra que les billets sponsorisés, les articles ne viendront donc pas se mettre dans le flux RSS. Bien entendu il faut offrir une bonne visibilité aux annonceurs, ce mini flux de pub peut être inséré dans une colonne du blog ainsi qu’à la fin de chaque article dans le flux RSS (voir l’illustration en début d’article)… Un peu comme ce que fait techcrunch avec son lien ‘Promo’ dans son RSS :

Avec 1 ou 2 articles sponsorisés par semaine on peut offrir une visibilité de 2 à 4 semaines aux annonceurs.

Pour parfaire le concept je pense que l’ajout d’un visuel sur les articles permettrait d’appuyer un peu plus les campagnes et donc leurs performances.

Vraie ou fausse bonne idée ? Bien sûr je pense que c’est une vraie bonne idée, c’est au moins à tester.

Gérer ses espaces publicitaires

J’ai suivi avec intérêt les différents points de vue sur les espace pub en 125×125. Je trouve cet espace intéressant pour le blogueur et l’annonceur.

Pour le blogueur il permet de facilement multiplier les espaces publicitaires, donc d’avoir plus d’annonceurs différents et des revenus plus stables. Le format s’intègre bien dans un blog.

Pour l’annonceur, le format, malgré sa taille réduite, est assez visible. La présence sur toutes les pages augmente les chances d’être vu par une grande partie des visiteurs. De plus le public d’un blog est très ciblé.

Les tarifs des blogs US pour l’espace 125×125 vont d’un CPM de 1.7$ (€1.1) pour JohnChow.com (ou $2.5 = €1.5 par visiteur) à $1.8 (€1.15) pour Techcrunch.com (ou $5 = €3.1 par visiteur). Ce qui reste raisonnable si le taux de clic n’est pas trop bas.

Cet espace semble devenir standard aux USA mais pas encore chez nous.

Sur Mataf (le site spécialiste du forex pour ceux qui ne suivent pas…) j’ai testé des espaces non standard. J’ai commencé par les bannières dans les coins, les résultats étaient corrects mais je pense qu’il y a eu pas mal de clics involontaires, j’ai donc abandonné. Depuis un moment j’ai deux espaces qui fonctionnent assez bien (taux de clic élevé et bon taux de transformation chez les annonceurs), un listing de sponsors sous forme de bannière 120*60 avec 3 lignes de texte (qu’on peut comparer aux 125×125) et un sponsorship à la semaine qui place le logo de l’annonceur dans le background du site et place une longue description + logo dans toutes les pages stratégiques. Vous pouvez visiter ma page de démo (les chiffres ne sont plus valable depuis longtemps)

Pour pouvoir vendre ces espaces il est intéressant d’avoir les annonceurs en direct. Les régies n’aiment pas les espaces non standard car elle vendent des packs avec plusieurs sites et n’ont pas envie de faire du détail. Alors soit vous faites un gros blog qui peut vivre seul soit vous vous associez et proposez un nouveau standard d’espace pub, facile non ?

Dans le prochain billet je prends un blog au hasard et je le farci de pub pour faire un exemple.

PS : Vu le nombre d’annonceurs sur Techcrunch et les tarifs de ses espaces de pub j’arrive à un revenu publicitaire de l’ordre de $150’000 par mois pour le sponsorship. Si les tarifs de bannières sont bien avec un CPM qui varie entre $15 et $40 alors il doit avoir un complément de $250’000. Soit un total estimé de $400’000 (€250,000)… Je retombe presque sur mon équation magique :

1VU mensuel = 1€ de CA annuel

C’est chouette non ?

Source illustration

Concurrence entre les blogs

Hier je discutais avec des blogueurs de la concurrence entre les blogs, sujet hautement sensible. Techcrunch a abordé le sujet dans un billet publié en début de semaine :

Je décrirais la blogosphère, aujourd’hui, comme une sorte de Zone “No man’s land” sans Sheriff. Vous pouvez faire ce que vous voulez mais les plus politiciens tiennent la corde. Tous les autres sont noyés dans un chaos virtuel, luttant pour un peu d’attention ou demandant poliment si ils peuvent rejoindre la cour des grands.

Et ceux sont ces grands qui désormais commencent à lever des fonds et développent leur business. Ils ont soudain beaucoup plus à perdre. Les liens deviennent un élément clef, une sorte de capital politique qui doit être géré intelligemment. Un mauvais lien placé au mauvais moment et vous le regretterez. Quand vous commencerez à voir en les autres bloggers, que vous admiriez autrefois, des concurrents, vous commencerez à placer des liens différemment.

Les nouveaux bloggers sont en quête de ces précieux liens; Si vous êtes un “blogger moyen” les gros voudront votre soutien et vos liens également. Si vous jouez le jeu, votre trafic peut monter très rapidement. Mais si vous choisissez le mauvais blog, vous pouvez chuter très vite aussi.

La montée des blogs crée donc une concurrence qui pousse les blogueurs à limiter les liens sortants. Avec l’augmentation de l’audience les revenus deviennent confortables, les liens sont alors ressentis comme des fuites d’audience et donc d’argent. Plaie d’argent n’est pas mortelle sauf dans le business.

Ce raisonnement peut tenir la route si on considère que ce qui ne fait pas grossir nos concurrents est bon pour nous. Personnellement je trouve que cette approche est mauvaise car on ne fait jamais rien de bon avec des actions négatives.

De mon côté j’ai travaillé pour ma croissance en donnant aux autres. Je donne du contenu, parfois de l’espace pub ou de la visibilité. Ce que je reçois en retour c’est un peu de visibilité mais surtout une consolidation de ma crédibilité dans le merveilleux monde du marché des changes. La crédibilité donne du poids aux articles, attire les annonceurs, fait fonctionner le bouche à oreille. Cette fuite de contenu et donc la délocalisation de l’audience m’a paradoxalement aidé a augmenter mon audience.

Ce modèle est transposable dans le monde impitoyable des blogs. Les blogueurs ont intérêt à partager, mettre des liens sans compter le nombre de visiteurs qu’ils peuvent perdre et éventuellement donner du contenu pour avoir en retour plus de visibilité, la reconnaissance de ses pairs et au final un charisme au top… Et donc des annonceurs.

Alors stratégie d’ouverture ou de fermeture ?

Illustration

Wikio est réactif

Pour une fois je voulais écrire un billet gentil sur Wikio et je tombe là dessus 😉

Suite à mon billet sur Wikio de la semaine dernière je trouve toujours la frame gênante et intrusive cependant, pour ceux qui ne suivent pas les commentaires, je tiens à corriger mes erreurs sur le référencement “border line” de Wikio.

Les pages de search ne sont pas indexées par les moteurs de recherche. En plus de la présence de balises interdisant l’indexation le fichier robots.txt interdit l’accès à ces pages.

Je peux aussi affirmer que l’équipe de Wikio est très sympa et n’hésite pas à investir en groupe les commentaires du blog pour m’expliquer mes erreurs. Et tout ça sans s’énerver.

J’en tire deux leçons pour moi :

  • Répondre quand on me parle. J’ai la fâcheuse tendance de laisser mes mails s’empiler.
  • Etudier de plus près la stratégie de référencement de Wikio.

Quand ils auront viré cette “fucking frame” ils approcheront de l’excellence.

Des numéros de CB en clair sur Entreparticuliers.com

Un lien se propage sur le web mettant en ligne les numéros de CB des clients de Entreparticuliers.com. Le lien étant sur le web, on peut considérer que tout le monde peut y avoir accès très simplement. Je suis tombé dessus avec une requête de base sur un moteur de recherche.

Un accès aussi simple est inquiétant et ne va pas aider les e-commerçant à rassurer leurs clients.

Si Entreparticuliers.com corrige la faille il restera à purger le cache des moteurs de recherche, et ça c’est pas gagné.

Entreparticuliers va devoir passer en communication de crise. Un cas intéressant à suivre de près.

Vu aussi sur Embrun