Poker en ligne

Je viens de lire chez Daniel Broche qu’une machine venait de remporter un tournoi de poker. En dehors de l’exploit technologique on arrive sur un terrain dangereux pour le business d’une partie du web. Il existe pas mal de site de poker en ligne sur lesquels de nombreux joueurs s’affrontent en mettant en jeu des paquets de Dollars ou d’Euros pour les plus riches…

Nul doute qu’avec le temps des petits malin mettront à profit les progrès de l’intelligence artificielle pour faire jouer des machines à leur place sur les tables virtuelles. Je pense que ce sera difficilement détectable.

Si j’étais dans l’industrie du Poker je commencerais à chercher des contre mesures pour préserver mes millions.

illustration piquée sur flickr

Le doigt de Dieu

J’ai lu ici et là que Google avait appliqué une nouvelle pénalité ou un soit disant filtre aux sites agréggateurs de news “à la Digg”. Dans le lot il y aurait eu Wikio, Paperblog, Dicodunet ou encore Scoopéo.

Autant le filtrage de Zlio était progressif autant le doigt de Dieu a foudroyé sur place le Dictionnaire de l’Internet. Bon, j’avais tendance à voir le Dico sur toutes les requêtes et il m’est même arrivé d’arriver dessus… Mais je n’ai JAMAIS trouvé quelques chose de pertinent dessus. Le ménage était nécessaire.

Quant à Wikio, Paperblog et autre Scoopeo… Rien, queudalle. Même pas un fléchissement. Il semble que ce soit l’inverse qui se produise.

Même si je ne suis pas un grand utilisateurs de tous ces services il faut bien avouer que Google arrive bien a filtrer les sites sans intérêt pour l’internaute. C’est pas demain que Cuil arrivera à le détrôner.

Google, tour de France, blog et autres histoires

Voilà un billet plein de choses en vrac. Hier soir j’apprends que Google sort Streetview en France, cool me dis-je ! Je vais pouvoir voir mes concitoyens dans des situations incongrues. En plus il y a Grenoble je vais aller retrouver mon ancien appartement. Grosse déception, Grenoble est peu couvert. alors je poursuis mon chemin jusqu’à arriver à Izeaux… Mince je suis à la maison ! Bien sûr, je suis allé visiter le jardin de mes voisins, j’ai noté le nom des gens assis à la terrasse des cafés, surveillé les employés municipaux, et j’ai toujours voulu voir ce qu’il y avait derrière ce portail

Et cerise sur le gateau, en exclusivité mondiale voici la fenêtre du bureau de ma multinationale :

Je ne vous en montrerais pas plus. Google a quand même eu la décence de mettre ma maison en basse définition, le chien est donc flou, son intimité est respectée. Par contre le fait de savoir que Google himself a posé son regard chez moi m’emplit d’allégresse. S’il y avait une grotte dans le coin je monterais un businness comme à Lourde.

Ceci dit, Google a fait un détour dans la campagne Iséroise pas pour me voir mais parce que le tour de France passe dans le village. Je n’ai jamais regardé le tour de France et cette année je risque de rattraper le retard, non je ne ferai pas le tour en camping car. Une grosse banque (Saxo Bank) qui vient de s’implanter en France propose des comptes sur le forex (marché des changes). Saxo Bank sponsorise une équipe sur le tour de France et je suis invité a assister à l’arrivée sur les Champs Elysée dans quelques semaines. Donc je verrai le tour depuis chez moi (comme c’est à l’heure de l’apéro je peux organiser un barbecue) et depuis une terrasse du sponsor sur les champs. Ce sera donc une fois au ricard et une fois au champagne 🙂

Pour continuer sur un autre thème, j’ai le regret d’annoncer que je ne serais pas blogueur professionnel contrairement à ce que j’avais annoncé. Ca a un peu trainé, je n’étais pas assez enthousiaste et convaincant, je n’aurais pas su tenir le rythme. Un peu déçu mais très soulagé de ne pas avoir à bosser un peu plus chaque jour.

Je vous laisse, il faut que je prépare un rdv avec mon banquier cet après midi.

Zlio, 2008 annus horribilis ?

Avant toute chose, n’y voyez aucune coïncidence avec (Annus horribilis c’est année horrible en latin… ça c’est pour les cancres)

Souvenez vous, il y a un an Zlio levait 4 millions de dollars, il y avait alors 100’000 boutiques, un CA de l’ordre  de 55’000 euros mensuels.

Un peu de moins de 6 mois plus tard Zlio passait les 200’000 boutiques. Mes estimations étaient alors de 130’000 euros de CA et je pensais qu’ils allaient arriver entre 850’000 et 1 million de boutiques fin 2008 pour un CA de l’ordre de 250/300’000 euros. Dans les commentaires on avait évoqué la possibilité de blacklistage par Google à cause du trop grand nombre de boutiques identiques. Peu de jours après Zlio était sérieusement filtré par le moteur de recherche.

Aujourd’hui Zlio annonce 278’348 boutiques, on sera bien loin des 850’000 que j’attendais pour la fin de l’année.

Il y a quelques jours Google nous a sorti un outil qui permet de mesurer l’ampleur de la sanction qu’a subit Zlio.

Zlio lève 4 millions en Juillet, en septembre 100’000 visiteurs uniques (VU) quotidiens sur le domaine zlio.com puis une descente aux enfers pour arriver vers 10’000 VU. Ouch.

Zlio.net semble être mis en avant, les autres sous domaines ont du mal à percer. Globalement le trafic sur les boutiques a du être divisé par 4 (je ne compte pas les noms de domaines propres à certaines boutiques).

Je suppose que le CA de Zlio a du suivre une pente similaire. Si c’est le cas il devrait se trouver vers 25’000 euros mensuels. Si on déduit les commissions aux affiliés il ne reste pas grand chose pour faire tourner la boutique.

Si ce dernier point est une pure hypothèse de mon imagination, le chemin parcouru par Zlio doit bien mettre en évidence le danger de monter un business en s’aidant de Google. Je trouve Google très puissant et pertinent mais une mauvaise interprétation des guidelines et hop on dégage. D’où mon travail acharné pour fidéliser les visiteurs et trouver de nouvelles sources d’audience. Google devant être la cerise sur le gateau (bon, ok, la cerise est plus grosse que le gateau pour beaucoup de monde).

Et dans un an, où sera Zlio?