Pris dans la toile

Après la série “Quand Internet fait des bulles” 13ème rue récidive avec “Pris dans la toile“. Un documentaire très intéressant sur la propagation des buzz sur Internet.

On y parle de Manaudou, Sarkozy mais aussi d’Entreparticuliers… Et on voit même pendant une demi seconde une capture de ce blog. Ceci a gonflé mon égo comme jamais… Ca faisait longtemps que j’étais pas passé à la TV – il parait que c’est la consécration du blogueur.

Merci Cyril pour l’info

Etat de la blogosphère, commentaire rapide

On le lit partout, Technorati vient de publier l’état de publier l’état de la blogosphère. Je ne reviendrais pas sur le contenu de ce rapport qui a été traduit et commenté chez tubbydev, Didier Durand, Francis Pisani, Fred Cavazza ou encore Jean-Marie Le Ray.

Je retiendrais juste les commentaires sur la monétisation des blogs. D’après ce rapport les blogs qui ont plus de 100’000 visiteurs uniques sortent des revenus de 75’000$ soit 50’000€ par an. Cela étonne tout le monde y compris Techcrunch.

Alors 100’000 visiteurs uniques sur un blog actif doit représenter 200’000 visites. Même si on se base sur 150’000 visites ça représente un revenu par visite de moins de 0.03€, ce qui me semble correct mais pas extraordinairement haut.

Ensuite Technorati parle de blogs qui font 100’000 visiteurs uniques et plus… Tout est dans le “et plus”, si on n’a pas la limite haute on ne peut pas vraiment tirer de conclusions. Est ce que les blogs US qui ont une audience qui se compte en millions de visiteurs sont inclus ?

Dernier point, Technorati indique que le revenu médian est significativement plus bas. Ce qui veut dire que quelques blogs à très fort revenus tirent la moyenne vers le haut. Pour exagérer si je prends 100 blogueurs qui gagnent 10€ par an, 10 blogueurs qui gagnent 50’000€ et 1 qui gagne 5 millions la moyenne des revenus des blogueurs est de 50’000 euros par an… Notez que ce n’est pas très significatif…

Voilà donc un rapport qui aura illuminé la journée de certains blogueurs qui ont pensé un moment devenir très riche facilement…. Reste à devenir celui qui tire la moyenne vers le haut ! C’est comme au loto, si on joue pas on gagne pas 🙂

L’illustration vient de là

La magie des logos de Google

Le 10 septembre était lancé le grand collisionneur de hadrons (LHC, large hadron collider) en Suisse. Vous savez ce truc qui devait créer un trou noir et engloutir la terre. Tout ça a grand renfort d’articles de partout dans la presse mondiale. Ceci dit la couverture médiatique sur le LHC est ridicule à côté de celle qui a suivie l’arrivée de Sarah Palin dans la course à la présidentielle US.

Dans toute cette agitation Google a choisi de “fêter” le LHC avec un logo spécial. Et comme souvent un clic sur ce logo renvoyait sur la page de résultat de recherche “grand collisionneur de hadrons” sur le .fr et “large hadron collider” sur le .com

Je pense que ces mots clés relativement complexes ont du être rarement tapés dans l’histoire des moteurs de recherche, d’ailleurs Google trend détecte le mot en français uniquement le 10/09 et en anglais dans la semaine du 7 au 14/09. Et voilà ce que ça donne :

Sarah peut aller se rhabiller, un lien sur la home de Google est explosif en terme de recherche. D’ailleurs le mot clé en question se retrouve dans le top du Hot Trends USA (note en passant: les mots clés classé en 1 et 2 ne ressortent pas sur les courbes de GG trends… je pense à un bug de la liste hot trends)

Tout ceci est bien beau mais qu’est ce que ça donne sur les sites qui se retrouvent en premiere page du moteur sur le mot clé visé. J’avais identifié les sites du Cern (cern.ch) au niveau du google.com et lhc-france.fr sur le .fr

lhc-france.fr doit être proche de 0 visiteur en temps normal a vu sa fréquentation monter à 20’000 visiteurs uniques. Le cern.ch qui a environ 30’000 visiteurs uniques est monté a environ 1.7 millions de VU le 10/09.


Je pense que Google a contribué à plus de 90% de cette audience. Avec juste un lien sur sa home page vers une page de recherche il a réussi a envoyer vers les sites présents à ce moment là environ 1.5 million de visiteurs sur le .com et 30’000 sur le .fr

Le jeu va donc maintenant consister à trouver les prochains logos de Google et surtout les mots clés ciblés, pour se placer au mieux 🙂 Il faut aussi penser à prévoir un gros serveur, le “google effect” va catégoriser le “digg effect” au rang de micro pic.

le roi de la cour de récré

J’aurais pu titrer “télécharger Google chrome” pour moi aussi connaître l’effet grisant des sommets (au passage, Eric, j’espère que tu publieras tes stats sur ce mot clé ;). Mais non. J’aurais aussi pu parler de la sextape de Google Chrome nu dans la piscine. Mais non, d’ailleurs je ne sais même pas si c’est une femme ou un homme, voire un animal…

Ce n’est pas le but. Google a cette faculté de péter la gueule de beaucoup de gens, c’est le king de la cours de récré. Si tu as des belle bille bien brillantes il va venir, t’observer et dans le meilleurs cas te les acheter dans le pire des cas il va les reproduire chez lui en cachette et les feras encore plus brillantes.

Après avoir investi des le navigateur Maxthon, après avoir participer financièrement et techniquement au développement de Mozilla, Google a décidé qu’il serait plus rentable de sortir un nouveau browser plutôt que d’en acheter un.

Hier est donc sorti la bête du laboratoire, au premier jour elle a quasiment bouffé Opéra, et au train ou vont les choses