Le grand huit

Ceux qui ont joué un peu sur le forex comprendront. Il y a des périodes durant lesquelles on sent qu’un mouvement va se faire, on sent la pression sans vraiment la voir. Généralement ces moments sont longs, le calme avant la tempête. Des soubresauts dans un sens puis dans l’autre nous font douter de notre ressentiment.

Puis une petite impulsion déclenche le mouvement et vlan ça part. La goutte fait déborder le vase. Et là on s’accroche, on suit en espérant que le mouvement ne s’inverse pas violemment. Puis vient la période de calme suivante.

Je suis en train de vivre le même scénario avec le business model de mon site. Depuis le début j’ai connu une tendance régulière. D’un coup tout s’est calmé et depuis plus d’un an j’ai l’impression que rien ne bouge. J’ai beau taper, secouer, tirer, pousser… rien.

Alors j’ai tout cassé pour aller sur un autre modèle. La goutte a fait déborder le vase, et là je m’accroche en espérant que le mouvement ne s’inverse pas violemment.

Je suis certain que j’ai raison mais j’ai quand même, comme toujours, la hantise de mettre le doigt dans le mauvais engrenage.

Et hier, pendant la journée où beaucoup de choses se sont jouées, j’étais coupé du monde à cause de la neige. J’en ai profité pour découvrir un restau que je conseille aux Grenoblois…

La négo

Voilà trois semaines que j’ai commencé une négociation commerciale. Je suis plutôt impulsif dans mes décisions et, généralement, si c’est pas bouclé rapidement j’ai tendance à passer à autre chose.

Trois semaines qui me semblent une éternité. D’autant plus que ça se passe par mail sur des fuseaux horaires difficilement compatibles. J’ai l’impression d’arriver au bout… C’est la troisième fois que j’ai cette impression.

Je ne suis pas un négociateur, je suis près à lâcher du lest pour avoir la paix plus rapidement. “Un tien vaut mieux que deux tu l’auras” dit la fable. Cette fois c’est important car ça m’engage fortement pour une longue durée j’ai donc lâché du lest mais pas trop… Juste assez pour ne pas me retrouver dans la position de l’entubé.

Il y a quand même un avantage de traiter par mail avec un ou deux échanges par vingt quatre heures. On a le temps de prendre du recul de se poser, de réfléchir et de bouger ses pions. Avantage qui devient inconvénient quand c’est à l’adversaire partenaire de bouger les siens.

Une négo en face à face est beaucoup plus rapide mais il faut être mieux préparé. Autant on peut convaincre sur le moment et faire une bonne affaire autant on peut se retrouver, dans l’euphorie, à signer un contrat qu’on regrettera après une nuit de réflexion (c’est souvent mon cas).

Cette fois on touche au but avec le pack win-win et tout le bordel qui va avec. Reste à rédiger un contrat en anglais.

Mon logo chez Google

Ca fait tout drôle de voir que Mataf fait parti de la sélection des sites “Finance et assurance” du réseau Google. J’aime à penser que c’est un gage de qualité d’avoir été sélectionné.

Si j’ai un regret c’est de faire parti de la sélection France. Le site est hébergé en France mais il est actuellement en 5 langues et a une audience assez globale. Bon, je vais quand même pas cracher dans la soupe 😉

Un petit appel du pied à l’équipe d’Adsense est ce que je peux espérer passer mon compte en premium ?

Le centre névralgique

Commandée Mardi elle est arrivée vendredi. Ce sera l’investissement stratégique de la première année. Discounteo nous a livré comme promis cette cafetière, que dis-je cette machine à expresso de dernière génération “Delonghi nespresso latissima” qui nous procurera le carburant nécessaire pour ne pas s’endormir sur nos claviers.

C’est Noël avant Noël.