Etude qualitative de Twitter

Ca faisait un moment que je voulais écrire un billet sur les usages de twitter. Je voudrais utiliser cet outil de la façon la plus efficace possible.

Sur le compte @forex, associé à mon site pro, j’envoie des news sur Mataf, des signaux de trading et, plus rarement, je discute avec quelques “collègues” traders.

Jusqu’à aujourd’hui les signaux de trading étaient envoyés à la main… Travail fastidieux qui a fortement limité mes mises à jour. A partir de maintenant une mise à jour du site envoie une alerte sur un chat et sur twitter. Ceci en temps réel, je clique et c’est en ligne sur les 3 supports dans le quart de seconde.

Tout ceci est bien beau mais est ce vraiment utile de publier largement si les liens ne sont pas suivi malgré un peu plus de 2000 followers. D’ailleurs, est ce que le nombre de followers est important?

Thierry Crouzet a déjà traité ce sujet sous un angle purement quantitatif. Il est facile de multiplier le nombre de followers de façon relativement simple et automatique.

Ce matin je découvre via Presse citron un outil qui permet de connaitre le nombre de personnes qui ont cliqués sur les liens que j’envoie sur Twitter (uniquement si on utilise l’outil bit.ly). On a donc une approche qualitative

Alors je teste sur mes comptes :

  • @dauran following : 122, followers : 305. Moyenne : 42 clics par lien soit un taux de clic de 13.74%
  • @forex following : 865, followers : 2’223. Moyenne : 225 clics par lien soit un taux de clic de 10.1%

Et je teste d’autres comptes

  • @jeanlucr following : 81’793, followers : 80’637. Moyenne : 169 clics par lien soit un taux de clic de 0.21%
  • @aplusk following : 227, followers : 3’726’182. Moyenne : 14177 clics par lien soit un taux de clic de 0.38%
  • @CBOE following : 5’782, followers : 783’551. Moyenne : 549 clics par lien soit un taux de clic de 0.07%
  • @CMEGroup following : 2989, followers : 775345. Moyenne : 113 clics par lien soit un taux de clic de 0.02%
  • @dailyfx following : 12, followers : 1114. Moyenne : 179 clics par lien soit un taux de clic de 16.07%
  • @Korben following : 175, followers : 6084. Moyenne : 693 clics par lien soit un taux de clic de 11.38%
  • @pressecitron following : 630, followers : 9692. Moyenne : 314 clics par lien soit un taux de clic de 3.24%

J’ai repris l’exemple de Thierry (jeanlucr), @tcrouzet n’utilise malheureusement pas bit.ly

aplusk est le plus gros compte twitter. Il est recommandé par Twitter ce qui l’aide certainement à augmenter son nombre de followers

CBOE et CMEGroup sont les comptes officiels des bourses de Chicago. Je les ai inclus car ils sont (étaient ?) dans les comptes recommandés par twitter, ce qui explique leur grand nombre de followers.

dailyFX envoie un flux de news sur le forex.

Korben et pressecitron ont des comptes similaires en taille mais Korben filtre ses followers.

Ces stats sont imprécises car elles ne tiennent pas toujours compte des RT. Il peut donc y avoir plus de clics attribués à un compte qu’en réel. Disons que la moyenne reste à peu près correcte.

Constatations

Les comptes qui utilisent des techniques “enlarge your followers“, volontairement ou non, ont des taux de clics relativement faible (<0.5%). Les suiveurs ne sont pas assidus.

Filtrer son compte (@korben) limite certainement beaucoup le nombre de followers mais augmente significativement le taux de clic (>11% à comparer à >3% de pressecitron)

Mon compte @dauran avec peu de followers, pour lequel je ne fais pas vraiment de promo agressive a un taux de clic >13%. Je pense que les suiveurs sont des utilisateurs réguliers de twitter comme ceux de Korben, d’ou un taux de clic similaire. Mais là je suis peut être présomptueux…

Conclusion

En dehors d’un aspect purement marketing qui flatte l’égo, le nombre de followers importe peu (là c’est bon pour moi). La qualité de sa communauté dépend fortement de sa capacité à la filtrer.

Les comptes les plus influents sont donc certainement en partie invisibles. Ils n’ont peut être pas de nombreux followers mais ils sont très suivis et certainement très retwittés.

Pour finir, cette étude n’a rien de scientifique, il existe de nombreuses failles. Mais elle permet de donner un petit aspect qualitatif à certains comptes sur twitter.

Marianne2 copie BBB

Marianne2 a copié un article de BBB.

On ne sait pas vous, mais nous, on trouve qu’on est au delà du cavalier, et on a l’impression que certaines personnes ne comprennent plus trop le respect du travail des autres

– Ca me rappelle Hadopi qui devrait bientôt protéger le travail des artistes contre la copie.

– Oui, mais Marianne affiche de la pub. Hadopi se bat contre la copie privée.

– Peut être mais si on tolère la copie privée on finira par tolérer la copie commerciale.

– Mais non la limite ne sera pas franchie.

– Très bien, dans ce cas croyez nous quand on dit qu’il n’y aura pas de dérives avec Loppsi

Beaucoup de contradictions en ce moment dans les discussions sur le web…

Choisir un Netbook (mini PC)

Je cherche un netbook léger, puissant avec une bonne autonomie sous Windows. Il n’y a pas à dire, le choix est grand !

Samsung NC10 10.2″, Un vrai disque dur à l’ancienne 160Go, Atom N270, autonomie annoncée 6h, 1.3kg. Apparemment une machine qui a conquis pas mal de blogueurs qui risquent d’influencer mon choix… comme quoi ce n’est pas qu’une légende…

HP Compact Mini 700EF (chez LDLC) 10.2″, Un vrai disque dur à l’ancienne 60Go, Atom N270, autonomie estimée 3h, 1.3kg

Asus EeePC T91 8.9″, Disque SSD 16Go, Atom Z520, Autonomie annoncée 5h (mode éco). 0.96kg.

Asustech EeePC 1008HA 10″, Disque 160Go, Atom 1.6Ghz, autonomie annoncée 6h, 1.1kg

Je laisse de côté le HP compact pour l’autonomie. Je ne vous cache pas que l’Asus T91 me tente beaucoup

Les benchmarks des processeurs. C’est pas très net pour le 1.6GHz mais apparemment dans l’ordre (le plus puissant en premier)

  • Atom 330 ->617
  • Atom N280 ->317
  • Atom 230 -> 315
  • AtomN270 -> 306
  • Atom Z530 -> 297
  • Atom Z520 -> 253

Et c’est là que j’ai besoin de votre aide. Pour bloguer, surfer et faire un peu de bureautique quelle machine choisiriez vous ? Est ce que le processeur moins puissant, l’écran plus petit du T91 sont vraiment un handicap ?

Ne perds pas ton temps à gagner ta vie. Gagne ton temps, sauve ta vie.

Matinée de réflexion stratégique… Si ce billet est publié c’est que la conclusion me semble intéressante…

Ben voilà je le publie sans retouche, c’est très brouillon.

Dernièrement j’ai tenté de faire prendre une dimension communautaire à Mataf.net… Un peu plus importante que celle qui existe actuellement. J’ai travaillé sur 2 axes :

  • Le forum. J’aime beaucoup les forums, l’ambiance y est souvent amicale, il y a des groupes, des clans, des disputes, des réconciliations… Ce sont de véritables micro-sociétés concentrées autour d’une thématique précise avec ses codes, ses traditions. On n’y rentre pas comme ça. Lancer un forum est très compliqué surtout sur une thématique de niche. Un forum qui fonctionne peut être un véritable moteur pour un site. Ses principaux inconvénients sont la difficulté de renouveler les membres et le temps que prend la modération lorsqu’il est très actif.
  • Le Chat. J’ai installé un chat. Je veux discuter en direct avec les visiteurs du site et faire des sessions de live trading. Mettre un peu du fameux temps réel très à la mode en ce moment et auquel je crois beaucoup. Le premiers jours je suis resté scotché au chat, c’est passionnant mais ça bouffe rapidement toutes la journée…

J’avais déjà mis de côté cet aspect communautaire dans le passé. Principalement à cause du temps que ça prend par rapport à l’apport réel sur le site. Je fais un peu marche arrière, je vais continuer à garder le contact car j’aime ça.

Mon second point de développement c’est l’aspect temps réel. Je l’ai déjà abordé avec le chat, les après midi trading en live avec des traders (pour la plupart amateurs) du monde entier sont vraiment excellentes. Une grosse réunion de traders (entre 100 et 150) qui spéculent comme des malades sur les devises… Avec un peu d’imagination on pourrait penser à des réunions de drifts sauvages sur les marchés financiers ! Les traders ont un temps d’avance sur le temps réel, c’est un bon point pour nous, il faut qu’on devienne un moteur pour le reste du web.

C’est donc le temps réel qui va devenir le principal axe de développement. Comment ? Le temps réel concerne :

  • Les news. Publication de chiffres statistiques qui influent fortement sur les cours en quelques micro secondes
  • Les cours. un cours de bourse est en temps réel. Sur le marché des devises un cours ne s’arrête pas du lundi matin au vendredi soir.
  • Les discussions. On revient sur le chat
  • Les signaux d’achat et vente.

En ce qui concerne les news. C’est cher, le temps réel est souvent interdit sur les sites public. La plupart des brokers le proposent à leurs clients. Ce sera très difficile, et même impossible, de rivaliser. Je laisse tomber

Les cours. J’ai déjà de nombreux cours sur le site. Les traders sont le plus souvent devant leur plateforme, ils ont donc les cours en streaming temps réel. Le seul moment ou ça peut les intéresser c’est en dehors des périodes de travail… donc sur téléphone portable. Je garde de côté.

Les discussions. Le chat est déjà bien actif. Mon idée est de ne pas rester devant à longueur de journée sinon je ne pourrais plus bosser, je vais donc organiser des réunions mensuelles, bi-mensuelles ou hebdomadaires. Le reste du temps le chat reste ouvert. à ce jour il y a une grosse centaine de connectés chaque jour, je me donne un objectif de 1000 connectés simultanés dans un an.

Les signaux d’achat/vente. C’est mon principal moteur depuis le lancement du site. Ne rigolez pas, la publication se fait avec Excel sur lequel j’ai développé des milliers de lignes de codes de macro. J’utilise le même système de publication depuis 2003. Je suis en train de le mettre à jour pour simplifier et accélérer la publication des analyses. Mon objectif est d’avoir la possibilité de publier avec un téléphone portable, ce qui me donnera une mobilité quasi sans limite.

Ma conclusion à ce niveau. L’aspect communautaire et temps réel se réduit à 2 points

  • Le chat
  • Les signaux achat/vente

Quand ce sera en place ma contribution au site se réduira à 1,5 heure en moyenne par jour. Voilà qui me laissera du temps pour bosser sur d’autres projets plus amusants car comme dit Lanza del Vasto

Ne perds pas ton temps à gagner ta vie. Gagne ton temps, sauve ta vie.

Je vous conseille FORTEMENT la lecture de cet article de RWW sur le temps réel

Liens sortants et jQuery

event-liensSi vous utilisez jQuery et Google Analytics, voilà un petit bout de script qui permet de comptabiliser les liens sortants comme des évènements, il suffit de le placer dans le pied de page. C’est pas grand chose, il y a certainement un code plus propre… mais ça fonctionne pas trop mal. Maintenant je sais que je peux avoir jusqu’à 1000 clics sur les divers liens externes du site chaque jour…

<script type=”text/javascript”>

$(“a”).each(function() {

var a = $(this);

var r = a.attr(“href”).match(/(http:\/\/)(([a-z0-9.-]*)(\/)(.*))/i);

if(r) {

if (r[3]!=”www.monsitegenial.com”) {

$(this).click(function() { pageTracker._trackEvent(‘ClickExterne’,’Click’,r[3]); });

}

}

});

</script>

PS : ne pas oublier de remplacer monsitegenial.com par tonsitegenial.com.

Pour voir loin, il faut y regarder de près.

Voilà un texte extrait du Monde. Je suis pourtant très proche de ce monde de spéculateurs mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’on va dans le mur…

Le 3 juillet 2009, Serge Aleynikov, programmeur de logiciels financiers, est arrêté par le FBI à l’aéroport de Newark, près de New York, alors qu’il rentrait de Chicago. Il est accusé par son ancien employeur, la banque d’affaires Goldman Sachs, d’avoir volé des programmes informatiques de très haute valeur.
(…)
En général, ces batailles entre grandes banques d’affaires et petites start-up restent confidentielles. Mais celle-ci fait la “une” de la presse financière, car, en ce début d’été 2009, les médias et certains hommes politiques mènent une nouvelle campagne contre Goldman Sachs, accusée de faire des profits gigantesques alors que le pays s’enfonce dans la crise.

Les affaires Aleynikov et Malyshev suscitent deux interrogations : pourquoi ce logiciel dérobé est-il si précieux ? Et comment les banques font-elles pour gagner autant d’argent en pleine récession ? En consultant les CV d’Aleynikov et de Malyshev sur Internet et les forums auxquels ils participent, les journalistes découvrent que tous deux sont des spécialistes du high frequency trading, “transactions à haute fréquence”.

Depuis l’informatisation complète des transactions boursières, l’arme suprême des spéculateurs est la vitesse. Les programmes d’achat et de vente ultrarapides, basés sur des algorithmes toujours plus complexes et tournant sur des ordinateurs toujours plus puissants, sont devenus des outils décisifs. On assiste à une féroce course à l’armement entre opérateurs. En 2008, plus du quart des transactions boursières aux Etats-Unis ont été réalisées grâce à des algorithmes. (…)

Par ailleurs, les différentes places boursières, qui sont de plus en plus en concurrence, reversent une prime à tout opérateur choisissant en priorité leur plate-forme pour lancer les transactions sur un titre. Là aussi, le trader le plus rapide est récompensé, même s’il a fait un aller-retour éclair dans le seul but de toucher la prime.

Pour répondre à cette demande de vitesse maximale, on a vu apparaître des petites plates-formes de transactions automatisées, fonctionnant avec quelques dizaines d’employés, et installées dans des bureaux bon marché, loin de Wall Street. Certaines sont déjà devenues des concurrentes redoutables pour les Bourses traditionnelles. En juillet 2009, le New York Stock Exchange ne réalisait plus que 28 % des transactions boursières aux Etats-Unis, le Nasdaq 21 %. Deux sociétés inconnues du grand public, le BATS à Kansas City (Missouri) et Direct Edge à Jersey City (New Jersey) rivalisent pour s’imposer au troisième rang des places boursières américaines, avec chacune 10 % à 12 % du marché, selon les modes de calcul.(…)

En dévoilant au public ce nouveau moyen de s’enrichir à toute vitesse, les médias ravivent le scandale, car, pour beaucoup d’observateurs, les flash orders s’apparentent à un délit d’initié. Le sénateur démocrate de l’Etat de New York, Charles Schumer, en a fait une croisade personnelle. Il a écrit à la SEC (Securities and Exchange Commission, autorité de tutelle des Bourses américaines) pour exiger la suppression des flash orders. Si la SEC n’agit pas, le sénateur menace de déposer un projet de loi pour les interdire. La SEC lui répond qu’elle va étudier le problème, dans le cadre d’une enquête plus vaste sur d’autres pratiques, notamment les dark pools (marchés privés où les transactions sont anonymes, et où se pratique une variante des flash orders).
Source Le Monde

Illustration extraite de cinemasie