Appli gratuite avec pub ou Appli payante

Je reviens sur l’étude de FaberNovel évoquée dans le précédent billet pour mettre en avant un slide très intéressant. Ils donnent l’évolution des revenus issus de l’application de la RATP.

Les revenus issus de l’application gratuite via la pub semblent être plus importants que ceux provenant de l’application payante. De là a se dire qu’il vaut mieux se financer avec de la pub plutôt que de vendre il n’y a qu’un pas (faut pas me tenter…).

Sur cette étude on apprend aussi qu’il y a eu 350’000 download de la version lite et 105’000 de la version payante. Soit environ 50’000€ de revenus de Mars à Décembre si on compte 0.48€ par download (après la commission d’Apple).

pub_ou_app_payante

Autre point de réflexion, la RATP avec sa couverture médiatique a réussi a faire “seulement” 50’000€ de CA avec son application payante sur 3 trimestres (c’est équivalent à la charge d’un seul ingénieur débutant sur un an). Son appli reste quand même au top de sa catégorie depuis quasiment le départ… Existe-t-il aujourd’hui un réel business rentable sur les app payantes (en dehors des jeux) ? A 0.79€ le download ça restera difficile de payer le concepteur…

Soit on n’est qu’au début de ce marché et il y aura des réelles opportunités dans le futur, soit on se rendra compte que c’est une impasse.

On va continuer de creuser.

Catégogie Entrepreneurs de Wikio

Comme je suis seul dans le bureau cet après midi j’en profite pour râler… ben oui je fais ma petite manifestation perso.

Je suis retourné sur Wikio après de longs mois d’abstinence pour voir comment le site avait évolué, et j’en ai bien sur profité pour regarder où en était mon classement dans le top blog. J’ai été surpris par la multitude de catégorie différente, il me semble qu’il y en avait beaucoup moins autrefois… Ou alors j’ai la mémoire courte (ce qui est largement possible).

Et là c’est le drame, je trouve ma position : 9795ème mais surtout mon classement dans une catégorie high tech. Je prends quand même le temps de demander un reclassement dans la catégorie entrepreneur qui me semble mieux correspondre à l’esprit qui règne ici. Et on me répond

Le top Entrepreneur contient autant que possible des blogs traitant de l’entreprenariat. Votre blog traite de sujets comme le SEO, le trafic d’un blog, les applications, … qui sont pour Wikio, High-Tech. Le classement actuel est donc cohérent avec le contenu de votre site.

Et là je vais prendre le temps de faire une réponse assez générale pour qu’on se rende bien compte de ce qu’est entrepreneuriat, en tout cas pour ma pomme.

L’entreprenariat c’est construire quelque chose avec ses petites mains à partir de rien, ou pas grand chose et d’en faire autre chose qui va nous permettre d’en vivre. Donc, un (petit) entrepreneur qui se respecte va mettre les mains dans le cambouis et se taper le SEO de son site, l’analyse de son trafic, travailler sur les applications avec quasiment toujours en ligne de mire de faire progresser son petit business.

L’entreprenariat est très souvent loin des levées de fonds, du web2.0, des interviews, des conférences, des lobbys de l’Internet…

Un blog d’entrepreneur peut donc parler des points techniques, de stratégie, de problèmes d’audiences… qui affectent son activité. On reste loin des blogs high-tech qui traitent, très bien, des nouveautés qui arrivent sur le marché.

Voilà c’est dit.

Les chiffres du Web mobiles en mai 2010

  • Nokia leader en Asie, Afrique et Europe de l’Est
  • Apple leader en Amérique du Nord, Océanie et Europe de l’Ouest
  • 24% du trafic mesuré par AdMob aux USA provient d’une connection wifi
  • Apple est le leader mondial. Sur les 44 millions de machines sur iOs 57% sont hors des US
  • La croissance de Android est de 29% par mois depuis 1 an.
  • 92% du trafic par Android provient de 14 machines contre 1 seule il y a 1 an.
  • Les utilisateurs de iOs et Android passent 79 minutes/jour sur les app (ça me parrait beaucoup) et téléchargent en moyenne 9 apps par mois
  • En moyenne les utilisateurs d’iPhone ont dépensé $8.18 en app, les utilisateurs sur Android $8.36

Stats mesurées par AdMob qui est présent sur 23’000 sites et applications. (A ce jour il y a 300’000 applications : 225’000 sur iOs et 75’000 sur Android. source)

Android connait une forte croissance mais sur les marchés occidentaux l’iPhone reste, et de loin, le leader.

Rapport complet sur le site d’Admob

Mataf.net passe en 51 langues

Ça faisait très longtemps que ce projet était dans mes cartons. Je travaille dessus depuis quelques mois. Aujourd’hui ça y est, Mataf.net est presque complètement international  avec 51 langues. Il y aurait 6909 langues dans le monde, mais avec ces 51 là je dois couvrir une bonne partie de la population mondiale.

J’avais plusieurs motivations.

  • La première est le défi technique. Mataf a été conçu à la base pour 6 langues. Et une grosse partie des traduction étaient hard codées. Tout a donc été sorti pour que le code soit indépendant de la langue. Autre problème technique : le passage de iso-8859-1 à utf-8… p.. de galère. J’ai commencé à adapter le code dès décembre sur mes nouveaux développements puis j’ai réécrit une grosse partie en quelques semaines.
  • Deuxième motivation: ouverture sur le marché asiatique. la plupart des traders asiatiques parlent et écrivent en anglais mais tout le monde préfère lire dans sa langue maternelle (j’ai lu plusieurs papiers là dessus). De plus le CEO d’un des plus gros broker mondial (FXCM pour ne pas le nommer) a annoncé il y a quelques jours que 45% de ses clients venaient d’Asie… ça a fini de me convaincre de ne pas perdre de temps.
  • Troisième point, un autre gros broker (Saxo Banque) semble avoir une grosse partie de ses clients en Russie, Moyen Orient et Grèce (!)… 3 autres langues importantes donc.
  • Et enfin, il faut bien trouver des relais de croissance pour avancer un peu plus vite que le marché.

Mon objectif est de doubler l’audience sur 1 an. C’est un énorme objectif, difficilement réalisable, mais c’est comme ça que j’avance. Donc en Mai 2011 j’espère réunir  près de 2 millions de visiteurs uniques qui verront 10 millions de pages. 🙂

Si j’y pense, on en reparle dans 1 an

Adsense reverse 68% des revenus

Les éditeurs de contenu du programme AdSense pour les pages de contenu, qui représentent la majeure partie des partenaires AdSense, reçoivent 68 % des revenus générés au niveau mondial. Nous reversons donc 68 % des revenus que nous collectons auprès des annonceurs pour les annonces AdSense pour les pages de contenu diffusées sur leurs sites. La part que nous conservons correspond au montant des investissements réalisés par Google pour AdSense, notamment dans le développement de nouveaux produits et formats, technologies et fonctionnalités favorisant l’optimisation des revenus générés par les annonces. Nous intégrons également les dépenses induites par la conception de produits et fonctionnalités permettant aux annonceurs AdWords de diffuser des annonces sur nos sites partenaires AdSense. Le partage des revenus d’AdSense pour les pages de contenu est inchangé depuis son lancement, en 2003.

Au plus le temps passe au plus Google devient transparent

Parler de taureaux, ce n’est pas comme être dans l’arène.

Finalement je serai au Mobile World Congress de Barcelone du lundi au mercredi avec mon associée. Merci au passage à Google de nous avoir offert les 2 places 😉

Plusieurs objectifs dans ce déplacement :

  • Discuter avec des sociétés qui développent des appli mobiles
    • pour estimer le cout d’une appli,
    • pour avoir des idées pour mettre en avant les applis afin qu’elles soient téléchargées en masse
    • pour savoir quelle plateforme (Android ou iPhone) est le plus porteur dans nos domaines
    • pour savoir si les mises à jour des OS impliquent obligatoirement des mises à jour des applis
    • pour savoir s’il y a des frameworks
  • Voir des mobiles de dernière génération pour le plaisir des yeux
  • Trouver des sources de revenus
    • Voir des régies de pub sur mobile
    • Voir les systèmes de paiements sur mobile (pour vendre nos applis ou des abonnements)
  • Visiter Barcelone… manger et boire ce qui se fait là-bas… ben oui !
  • Aller dire un bonjour au numéro un mondial du forex qui a ses bureaux dans le centre de Barcelone.
Retour à lhotel après un apéro trop long
Retour à l'hotel après un apéro trop long

Un nouveau business modèle

En 2003 lorsque j’ai lancé ma première société le business modèle était basé sur la vente d’abonnements à des news quotidiennes sur les marchés financiers. Pas assez d’audience, un marketing médiocre et l’aventure a duré 3 mois. Ensuite Adsense est arrivé et la pub a suffi a faire tourner la seconde entreprise. Depuis le chiffre d’affaire monte doucement mais surement.

Depuis la crise de 2007 vivre uniquement de la publicité a soudain paru un poil risqué. Le Forex n’a pas connu la crise mais j’ai vu les autres souffrir et parfois fermer. Début 2009 j’ai donc lancé assez discrètement un nouveau produit – un module pour une plateforme de trading- vendu sous forme d’abonnement. C’était tellement discret qu’en milieu d’année il n’y avait quasiment plus de mise en avant de ce produit.

Évolution du nombre de clients sur 1 an

Mais le nombre de client ne s’est pas effondré, il a même légèrement progressé. C’est encourageant pour la suite, j’ai donc mis le turbo.

Mon objectif est de faire 10% de mon CA avec les abonnements d’ici la fin 2011. Le début de la diversification.

Autour du 15 février

J’ai très rarement l’envie de sortir de mon bureau pour aller voir des conférences. Si il y en a une intéressante alors il y en aura d’autres à la même date et ce sera pile le jour où je ne peux pas.

Du 15 au 18 février il y a le Mobile World Congress à Barcelone. Pile dans le domaine que je cherche à approfondir en ce moment.

Du 14 au 17 février il y a l’international Traders Expo à New York, une des plus importantes expo pour les traders. Une des rares occasions d’aller discuter avec des gens qui font le même boulot que moi. Ils seront tous là.

Du 19 au 20 février il y a le SEO Campus à Paris. Je n’ai jamais assisté à des conférences sur le SEO, discuter avec des pros pourrait ouvrir mon horizon.

Du 15 au 28 février ce sont les vacances familiales.

Je vais quand même couper mes vacances pour aller à Paris au SEO Campus mais j’ai un énorme regret pour New York et Barcelone.

Bilan 2009

C’est l’heure du bilan de l’année passée avec les prévisions pour 2010.

2009 a commencé en fanfare avec une poursuite de la forte hausse d’audience commencée fin 2008. L’apogée a été atteint en mars avec plus de 1.1 million de visites et quasi 4 millions de pages vues. Comme je m’y attendais il y a eu ensuite une phase de plateau et même un léger recul. J’ai vécu ça comme une petite traversée du désert, c’est toujours très difficile de stagner pendant 3 longs trimestres.

Globalement l’année se termine quand même très bien par rapport à 2008 avec une hausse de 50% sur les pages vues et 75% sur les visites. Le nombre de pages vues/visite a régressé, en cause une modification de la structure permettant aux visiteurs d’avoir plus d’info sur une page et donc d’avoir moins de clics à faire.

2009 a été marquée par de nombreuses pannes du serveur et de sérieux ralentissements. Une nouvelle structure matérielle et du dev a permis de redresser la barre. Depuis les changements, en décembre 2009, la courbe d’audience a repris le chemin de la hausse. Malheureusement la hausse depuis décembre n’est pas seulement due au nouveau serveur, ça serait trop simple. J’ai aussi rafraichi de nombreuses sections du site et la forte chute de l’euro dollar m’a donné un coup de pouce providentiel.

Attention c'est une échelle log

2009 aura donc été une année de consolidation, j’ai eu ma seconde baisse de la courbe trimestrielle d’audience depuis la création du site. Le nombre important de visiteurs m’a obligé à revoir la structure du site et a redévelopper certaines sections trop gourmandes en CPU. Le temps passé la dessus ne m’a pas permis de travailler sérieusement sur le contenu.

2010 sera une année de contenu, la structure du site me semble maintenant solide, la majorité de mon temps sera consacré à produire du contenu dynamique pour le site. Logiquement j’attends donc une montée douce de l’audience (5 à 10% par trimestre) dopée en majorité par le bouche à oreille. J’ai bon espoir de terminer l’année avec une audience de 1.5 million de visite pour le dernier mois et pourquoi pas 5 millions de pages vues.

Du côté stratégie je regarde de moins en moins ce qui se fait sur les autres sites. Je fais simplement un tour des confrères tous les 36 du mois pour voir s’il y a de grosses modifications et, éventuellement, trouver des sources d’inspirations. J’ai envie de construire un site pour mon usage personnel et de partager mon approche des marchés financiers, je pars du principe que si ce que je fais est utile pour moi ça le sera certainement pour d’autres traders. Petit moment de faiblesse, en voyant des sites communautaires se monter autour du forex j’ai eu la tentation de me lancer dans l’aventure et de suivre la mode. Si l’aventure peut être gratifiante et intéressante je doute de l’intérêt économique de la chose et je ne suis pas encore prêt à travailler à 100% bénévolement…

Si je tente de tracer ma route et de ne pas suivre les autres j’essaye quand même d’imposer mon point de vue. Je suis en train de mettre à disposition de ceux qui veulent mon contenu sous forme de widget. Si l’intérêt se confirme, normalement à la fin de l’année on devrait pouvoir placer sur n’importe quel site l’intégralité de mon contenu. 2011 sera l’année des clones ?

D’un point de vue personnel j’ai confirmé vouloir continuer travailler en famille sans salarié. Certes on avance moins vite mais le business modèle est bon, les visiteurs fidèles, l’envie de travailler intacte.

La vie de ce blog pourrait évoluer. J’envisage de publier en anglais… Pour le moment c’est simplement un projet. Pourquoi ? Les blogueurs que je lis le plus en ce moment et avec qui j’ai envie de partager ne sont pas francophones et la blogosphère anglophone est infiniment plus grande, surtout dans le milieu financier… Ce qui me retient ? je vais mettre deux fois plus de temps à écrire chaque billet.

Wikio internationalise les blogs

Mais au final assez peu d’étrangers. La barrière de la langue. La barrière culturelle aussi. Comment passer cette barrière et franchir les frontières linguistiques ? Wikio va répondre à cette question en traduisant les blogs. C’est un cadeau pour moi -et pour les blogueurs-.

A lire sur le blog de Cathy Nivez. Problème il faut être dans le top 1000 de Wikio et j’en suis loin.

Je trouve l’initiative excellente, non pas parce que je pourrais toucher potentiellement plus de monde (si un jour je reviens dans le top 1000) mais parce qu’il se pourrait que Wikio devienne une grosse source d’info.

Bien entendu on va entendre les critiques dire que Wikio va s’en mettre plein les poches avec ce système. Dans ce cas interdisez lui de traduire et faire le faire vous même par une société de traduction et empochez la manne publicitaire.

Je vois quand même un point négatif dans ce système : le dialogue risque d’être inexistant. J’imagine que si un blog à succès Allemand est traduit en français le dialogue avec l’auteur risque d’être compliqué… Ou alors il y aura une traduction des commentaires ? 😉