Comment rentabiliser Twitter

Encore un ovni sur le Web. Twitter est une plateforme de microblogging principalement destinée à échanger des infos de manière plus ou moins officieuses. En dehors des communautés qui utilisent twitter comme canal d’échange personnel, la plupart des utilisateurs orientés pro prennent twitter comme une source d’info en avant première ou comme une super FAQ qui donne des réponses à toutes les questions en 30 secondes (certains n’en reviennent toujours pas et le disent une fois pas jour)
D’autres utilisent twitter comme un double du RSS, comme un outil de campagne…etc…

Tout ça c’est bien beau mais maintenant que Twitter a levé des fonds (environ 5 millions ?) il faut rentabiliser. Il parait que les fondateurs ont une idée tellement géniale qu’ils ont peur de se la faire piquer…

Les stats de twitters
Environ 340’000 comptes (70’000 nouveaux par mois ?) et 500’000 visiteurs uniques en juin, disons qu’il y a 5% de comptes actifs (je suis large) soit 17’000 et qu’ils postent chacun en moyenne 5 twits par jour soit 85’000 twits. On est presque a exactement 1 message par seconde, si on regarde la public timeline on se rend compte que l’ordre de grandeur doit être assez juste.

Comment rentabiliser Twitter ?
Marque blanche
Autant pour Netvibes je ne voyais pas vraiment d’autres solutions assez solides, autant pour Twitter la technologie n’est pas vraiment poussée pour pouvoir la vendre facilement. Impasse

On met de la pub
Comme sur Pownce. Disons qu’ils génèrent 500’000 visiteurs uniques par mois avec 5 pages vues par visiteurs soit 2.5 millions de pages vues. Avec un CPM de 5$ (cher payé vu le ciblage) on arrive à 12’500$ par mois, 150’000$ par an… bof bof.

On ouvre des comptes premiums
Compte premium = plus d’options super géniale. En considérant qu’ils trouvent une option extraordinaire, pour un produit comme twitter le prix du compte premium devrait être de l’ordre de 5$ par mois avec un taux de compte premium de 0.1% (et encore…). S’ils visent à terme les 5 millions de compte ça fera 5000 comptes premiums soit 300’000 dollars par an… Ils n’iront pas loin.

Surtaxer les SMS
J’indique cette solution mais je n’approfondirai pas vu qu’elle ferait fuir la plupart des utilisateurs.

Des liens sponsorisés directement dans les flux des twitters
Disons un twit sponsorisés tous les 100 ou 200 messages soit entre 425 et 850 liens par jour. 5 clics par liens : 4250 clics par jour. Si on arrive un peu à cibler le coût du clic sera de l’ordre de 0.25 cents. Soit en gros 1000$ par jour, arrondissons à 350’000$ par an.
La solution n’est pas vraiment rentable vu l’investissement d’autant plus que twitter y perdrait en crédibilité (c’est pire que les post sponsorisés des blogs).

Détourner les liens
La plupart des liens sont construits avec tinyURL. Il est assez simple de garder ce concept en ne redirigeant pas complètement les visiteurs vers le site de destination mais en le mettant dans une iframe et en affichant un peu de pub. 85’000 messages par jour 25% avec des liens (estimation personnelle), 10% de taux de clic = 2125. Résultat très faible même si on arrive à optimiser tout ça.
Ca c’est web 0.1 comme état d’esprit et il y a un risque de migration massif vers d’autres solutions (pownce ?)

Préconfigurer les comptes
Enregistrer par défaut tous les nouveaux inscrits à des flux twitters de société qui payent. Par exemple je suis Microsoft et je sors un nouveau produit, je veux que pendant 1 mois tous les nouveaux inscrits à twitters soient abonnés à mon flux d’info (bien sur ils peuvent se désabonner s’ils le veulent). Si le marketing bosse bien ça peut être le début d’un bouche à oreille. La création du buzz en quelque sorte…
Je suis riche et je suis près à payer 1$ par abonnés. Une campagne d’un mois me coûtera entre 50’000 et 100’000$. Si twitter limite ce champ promotionnel à 5 clients par mois le CA potentiel peut être de 250’000 à 500’000$ par mois soit 3 à 6 millions par an.
C’est un peu limite et intrusif comme solution mais pourquoi pas.
Une solution dérivée serait de proposer des flux sponsorisés classés par thèmes sans inscription obligatoire. La solution est peut être là, au moins dans un premier temps.

Conclusion.

Vous l’aurez deviné la dernière solution me parait la meilleure. Si l’audience de Twitter continue de croître les flux sponsorisés pourraient être une bonne source de revenu mais cette solution atteint ses limites lorsque l’audience sera sur un plateau.

Quoi qu’il en soit j’aimerai bien connaître leur modèle économique qui a l’air si prometteur… Si c’est vraiment révolutionnaire j’en ferai un billet et j’essayerai de m’en inspirer 🙂

Sources d’inspiration

3 Replies to “Comment rentabiliser Twitter”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *