Etude de cas d’une App payante sur iPhone : M-Converter

Depuis le début de l’an dernier je lis tout ce que je peux et on tente de faire un maximum de tests sur le mobile. Il y a quelques semaines j’ai écrit sur la monétisation des applis mobiles, j’ai aussi abordé le référencement des app sur l’app store d’apple, j’ai aussi réfléchi sur l’intérêt de faire payer ou pas une application mobile.

La rubrique mobile de ce blog se remplie plus vite que les autres en ce moment.

Aujourd’hui je reviens sur notre appli “phare” m-converter, une app de conversion de monnaie. C’est sur cette appli qu’on teste beaucoup de choses pour essayer de voir ce qu’on peut tirer de l’app store.

J’en profite pour donner le lien pour télécharger M-Converter 🙂

Conception de l’appli

Un peu d’histoire, M-converter a fortement évolué dans le temps. La V1 était un convertisseur tout simple, un prix, deux devises et hop ça convertit, à l’usage, l’ergonomie était moyenne et il était assez difficile de l’utiliser pour une conversion rapide. Les commentaires sur l’app store étaient particulièrement négatifs et nous n’avions, à l’époque, que 2 petites étoiles (sur 5). L’analyse des critiques nous a permis de corriger beaucoup de défauts de jeunesse, la V2 est sorti avec de nombreuses options demandées par les utilisateurs, les critiques sont devenues moins virulentes et notre note a oscillé entre 3.5 et 4 étoiles. Là encore nous avons noté toutes les demandes des utilisateurs pour sortir la V2.1 qui n’a plus reçue de critique et dont la note est de 4.5 étoile. On est arrivé à l’appli “parfaite”.

Pour développer m-converter nous avons pas mal étudié la concurrence en téléchargeant un maximum d’appli et surtout en lisant les critiques des utilisateurs des app concurrentes. On a aussi beaucoup demandé à nos utilisateurs de venir noter l’appli via une bannière et un popup qui se déclenche une seule fois au bout d’une semaine d’utilisation ou de 10 ouvertures.

Nous n’avons pas laissé l’appli seule sur l’app store, nous utilisons Mataf pour la pousser. Tous les visiteurs qui se connectent au site avec un iPhone ou un iPad se voient proposer la possibilité de la télécharger. Afin de mesurer l’impact de cette méthode nous l’avons stoppé pendant quelques jours, le résultat a été une baisse immédiate de 50% des téléchargements et une forte chute dans le classement.

Tout ceci nous a permis de rester dans le top 20 des app téléchargée dans la catégorie voyage.

L’appli devient payante

Les bases techniques étant saines et stables l’appli est passée payante à 0.79€ (le plus petit prix disponible sur l’app store). La chute a été dure avec entre 90% et 95% de téléchargements en moins.

download-update

Sur le graphe ci-dessus on peut visualiser l’impact du passage au payant sur la courbe bleue.

Nous avons testé 3 prix différents en l’augmentant progressivement, toutes les 3 semaines. Le CA indiqué ci-dessous est Net pour nous (commission d’Apple déduite)

  • Gratuit => plus de 500 téléchargements par jour.
  • 0.79€ => 42 téléchargements par jour = CA de 20€/jour
  • 1.59€ => 29 téléchargements par jour = CA de 28€/jour
  • 2.39€ => 17 téléchargements par jour = CA de 25€/jour

Ces résultats sont visibles sur la courbe ci-dessous. J’ai mis à part la période de Noël durant laquelle le nombre de téléchargement s’est envolé.

telechargements-revenus

Conclusion.

Malgré l’appui non négligeable d’un site pour pousser l’appli, ce qui nous permet de rester aujourd’hui dans le top 10 des app payantes de la catégorie finance, le CA reste très faible à moins de 1000€ par mois. Mon objectif était à 100€ par jour, pour le moment je suis très déçu de nos résultats et je ne pense pas atteindre cet objectif à moyen ou court terme. Il faudrait avoir une dizaine d’appli mais on n’aurait pas les moyens de toutes les pousser correctement.

Quand je vois notre classement, je pense qu’il n’y a pas beaucoup d’appli très rentables en dehors de la catégorie reine des jeux… Surtout que la plupart des applis bien classées sont souvent poussées par des campagnes marketing. Les places sont chères.

La prochaine étape sera peut-être la pub… Le gros inconvénient c’est qu’elle enlaidie énormément l’interface… à suivre donc…

7 Replies to “Etude de cas d’une App payante sur iPhone : M-Converter”

  1. Un grand merci pour ton retour et cela me fait penser aux chutes des abonnements à la presse sur Ipad. Le seul véritable gagnant de l’Iphone et de l’Ipad semble être Apple. Les éditeurs qui s’investissent même très fortement sont loin d’en retirer les fruits qu’ils devraient.

  2. Il y a certainement beaucoup de développeurs qui ne gagnent que quelques $ par mois. Mais on ne parle que de ceux qui ont fait plusieurs millions… comme Angry bird par exemple.
    A mon avis les petites sociétés vont se trouver dans une impasse et les grosses devront dépenser beaucoup en marketing

  3. je te conseille également le côté design…Je pense qu’il y a une grande part de reve qd tu achetes ton appli.
    Dc il faut travailler avec un webdesigner…

  4. Bonjour Arnaud et merci pour ton article intéressant.
    Je suis en train de sortir une appli gratuite pour mon site sur les beaux-arts et le nombre de tes téléchargements me laisse rêveur. Je trouve que l’expérience que vous avez accumulée sur les derniers mois vaut de l’or. C’est bien d’avoir pris ce virage.

    Je me pose quelques questions, sans doute par ignorance.
    – tu parles de difficulté à atteindre un ROI mais cela dépend du cout de dev de ton appli. 12K€ de CA par an, c’est effectivement décevant si ton appli a couté 15K€ et que le fait de la pousser sur ton site web t’a fait perdre du CA potentiel en pub. sinon, cela peut etre pas mal, non ?
    – si tu arretes de pousser l’appli maintenant qu’elle est bien notée et payante, les ventes diminuent-elle ?
    – Quel % apple retient-il sur les ventes ?
    – sais-tu analyser la fréquence d’utilisation de ton appli et la fidélité des utilisateurs ? si oui, pourquoi ne pas partir sur un modèle moins cher avec abonnement mensuel ?
    – Enfin, as-tu essayé de pousser l’appli via ton site mataf mobile ou d’acheter de la pub

    Je me note l’idée de demander aux utilisateurs qui ouvrent l’appli pour la dixième fois de la noter (on maximise ainsi les chances d’avoir des bonnes notes ;-))
    Je me note aussi l’idée de pousser l’appli aux visiteurs du site web via iphone. Mais je l’efface tout de suite car après vérification, il y a eu 2 visiteurs sur les 450 000 des 30 derniers jours (sans doute moi en plus). Tu avais un plus grand ratio ?

  5. salut fefal,
    le design et moi ça fait 2, d’ailleurs Mataf fonctionnait beaucoup mieux (rapidité d’affichage des pages + temps passé sur le site + nombre de pages vues par visiteurs + clics sur les pub) lorsqu’il avait un template en

    et un design très rudimentaire.
    Mais c’est vrai que pour les utilisateurs d’iPhone ça peut faire la différence… Et encore plus pour ceux qui achètent.

    jérome,
    – je ne suis pas à 12k€/an, au mieux ça fait 840€/mois et si j’enlève les charges sociales + le serveur il ne reste plus grand chose.
    Pour le moment l’appli n’a coutée que du temps mais l’idée c’est qu’elle paye quand même au moins un tiers d’un salaire.
    – Si j’arrête de pousser l’appli elle perd 50% de download tout de suite et certainement plus en quelques jours lorsqu’elle chute dans l’app store.
    – Apple prend 30% des ventes je crois.
    – Il semble y avoir peu de désinstallation et les utilisateurs reviennent plusieurs fois sur l’appli. Par contre je ne sais pas si c’est mieux ou pire que sur les autres apps. Et un abonnement mensuel sur un convertisseur ne me semble pas du tout adapté.

    J’ai environ 3 à 5% de visiteurs mobiles

  6. Je ne sais pas si c’est possible sur l’app store mais le modèle qui me semble le plus pertinent est sur l’Android market :

    L’appli est gratuite avec de la pub,
    et il y a la possibilité d’acheter une clé qui enlève la pub.

    Du coup c’est le client qui choisi de payer ou de voir la pub…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *