Il y a un complot mondial

Total supprime plus de 600 emplois malgré ses profits. Cette info fait la une de beaucoup de sites depuis hier et indigne journalistes et ministres.

Je sais qu’on baigne dans une ambiance morose et qu’on ne lit que les informations négatives mais là j’avoue que je ne comprends pas comment journalistes et ministres peuvent avoir autant de $#@ dans les yeux.

Je reprends le communiqué de Total en ne retenant que ce qui m’intéresse :

Total projette d’investir en France plus d’un milliard d’euros pour adapter et consolider ses activités raffinage et pétrochimie et poursuivre son développement dans le solaire.

Les investissements envisagés généreront plus de 1 000 emplois par an en moyenne, entre 2009 et 2011, ce qui aura un impact important sur l’activité économique et l’emploi des régions concernées.

Total poursuit par ailleurs son développement dans le solaire (…) L’investissement initial est évalué à 70 millions d’euros pour un effectif d’une centaine de personnes.

Ils ne prévoient aucun licenciement et se traduiront par un ajustement progressif des effectifs, moins 555 postes, sur une période de plus de trois ans, s’achevant courant 2013, grâce à des reclassements internes, des départs à la retraite, des préretraites maison et un dispositif de dispense d’activité.

A la raffinerie de Normandie, (…), un programme d’investissements de 770 millions d’euros.

Le projet créera un grand nombre d’emplois dans les entreprises qui réaliseront les travaux nécessaires. Il entraînera également une réduction d’environ 25 % des émissions de CO2 du site.

Aucun licenciement n’est prévu et Total s’engage à fournir à chaque salarié concerné par les 249 suppressions de poste prévues à l’horizon 2013, une solution adaptée à sa situation personnelle, notamment en favorisant les reclassements internes.

Ce projet comprend des investissements de l’ordre de 230 millions d’euros (…) à Gonfreville ainsi que (…) à Carling. (ndlr : 2 villes en France)

Aucun licenciement n’est prévu et Total s’engage à fournir à chaque salarié concerné par les 306 suppressions de poste prévues d’ici à 2012, une solution adaptée à sa situation, notamment en favorisant le reclassement interne.

Comment on peut tourner cette info négativement alors que Total annonce seulement 555 suppressions de postes (et pas de salariés!!) d’ici 2013 (donc sur 4 ans) et prévoit dans le même temps des investissement relativement importants qui génèreront un nombre considérable d’emplois directs et indirects…

Je suis sur qu’il y a un complot mondial qui veut nous maintenir dans la peur.

14 Replies to “Il y a un complot mondial”

  1. Pour un journaliste, un député, un quidam lambda qui n’a pas eu en main ce communiqué ou qui l’a lu en diagonale, cette annonce se traduit par :
    13,9 milliards de bénéfices = 555 postes supprimés = 555 licenciements

    En France poste supprimé veut dire licenciement car les accords à l’amiable ou les obligations de mutation sont TOUJOURS considérés comme des licenciements car on considère que le salarié n’a strictement aucun pouvoir et qu’aucun salarié ne souhaite partir de son travail.

    Et puis c’est vrai que c’est assez facile de taper sur Total, alors que l’essentiel des bénefs ne sont pas réalisés en France et qu’au vu des primes à la cuve et autres primes du même style, le bénéf en France de Total s’évapore dans les aides sociales destinées à calmer les français.

    Même si Total ne réalisait plus un centime de bénéfices en France et n’avait plus un seul salarié, les français penseraient encore que les 13,9 milliards proviennent d’une essence trop chère.

    On n’y peut pas grand chose, si ce n’est développer l’apprentissage de l’économie en France. On peut avoir un Bac + 5… sans JAMAIS avoir appris comment se calcule un crédit immobilier ou comment épargner ou encore ce qu’est la bourse. La France a la culture économique la plus faible d’Europe. Ca se confirme tous les jours. Ca se traduit par des gens qui investissent en actions alors qu’ils pensaient que c’était garanti, ou qui choisissent le taux variable pour leur crédit et qui s’étonne que ca monte.

  2. Je ne sais pas comment te dire à quel point je suis d’accord avec toi. 110% d’accord. On nous maintient dans ce climat pourris dans lequel les gens ont d’un coup découvert les mots “pouvoir d’achat”.

    Même si c’est difficile pour certains, 95% des gens ont toujours le même salaire et le même “pouvoir d’achat”. Visiblement certains ont intérêt à ce que ce soit le bordel dans le pays (pour ne pas dire le monde).

    En tout cas merci pour ce billet.

  3. Il est clair que la panique générale et les élections qui s’approchent pousse au populisme débridé . Quant ca vient du NPA ou du PC on a l’habitude. Quand le gouvernement s’y met, ca fait vraiment de la peine

  4. Merci pour ton billet, car j’avoue que je n’avais pas suivi spécialement l’histoire et je restais donc sur l’idée véhiculée dans les media que c’était bien des suppressions d’emploi dont il s’agissait. Tu m’as donc ouvert les yeux, je ne dois pas être le seul…

    Peut être que Wauquiez ou Aubry devrait lire ce billet, cette dernière affirmant même “S’il s’agit de mettre en pré-retraite avec financement par l’entreprise des salaires jusqu’à l’âge du départ en retraite, et s’il s’agit de salariés volontaires pour cela, très bien, mais qu’on le dise de manière très précise”, a expliqué l’ancienne ministre de l’Emploi. Alors soit c’est de l’incompétence, soit c’est de la mauvaise foi, ou un peu des deux peut etre..

  5. Bonjour,

    Les médias et les politiques utilisent aussi le fait que Total dit vouloir recruter X emplois à l’horizon 20XX. Le futur, par définition, est imprévisible et est (forcément) synonyme de (très) mauvaises nouvelles en France.

    @+

    -MATSYA-

  6. C’est bien, continuez.
    Total annonce une réduction de personnel, et vous trouvez ça bien ! Quand les entreprises n’emploieront plus personne, ce n’est certainement pas les chômeurs qui iront acheter leur produits.
    Ha oui, ils disent que leurs investissements génèreront 1000 emplois par an. Formidable, c’est un concept révolutionnaire. Les emploi indirects générés par les investissements sont maintenant comptabilisés au crédit de l’entreprise qui se capitalise. Franchement, leur agence de presse est géniale !

    Si toutes les entreprises du CAC réduisent constamment leur nombre d’employés, il n’y aura bientôt plus personne pour payer les retraites du système français.
    Par contre, les entreprises continuerons à financer les retraites de nos voisins américains en reversant des dividendes de plus en plus indécents à leurs actionnaires; les fonds de pensions.

    Franchement, ce ne sont pas les journalistes et les politiques qui ont de la $#@ dans les yeux, mais toute une population qui risque d’être dans la $#@ si on accepte ces pratiques sans rien dire.

    Je n’ose pas te dire ce que je pense de ceux qui les plébiscitent…

  7. Oui je trouve ça bien de créer de l’emploi indirectement grâce à de l’investissement. En tout cas je trouve ça plus sain que de tout reverser aux actionnaires.
    Une entreprise de la taille de Total fait vivre de nombreuses entreprises autour d’elle. Si elle préfère ne pas investir et garder 500 postes, il y aura encore moins de monde pour payer les retraites du système français.

    Si tu penses que les entreprises financent les retraites de nos voisins américains plus que les nôtres, je t’invite a militer pour que la France s’oriente vers le même type de retraite. Comme ça nos fonds de pensions vont aussi se gaver de dividendes indécents et on aura certainement de meilleures retraites (en ce moment je doute que les retraités américains soient super heureux des dividendes qu’ils reçoivent).

  8. Les raccourcis et contre-vérités assénés par les hommes politiques (et généralement vite repris en chœur par des syndicats qui en font leur fond de commerce) m’affligent de plus en plus, en voici encore une parfaite illustration. Les français ne pigeront jamais rien à l’économie, confondant joyeusement chiffre d’affaire et bénéfices, et suppressions de postes avec licenciements. Il suffit d’écouter un peu les radios périphériques le matin quand elles ouvrent leurs antennes aux commentaires des auditeurs, ça fait peur. Mais ça arrange tellement de monde cette façon faussée de présenter les choses…
    Cela étant je n’aime pas trop beaucoup Total non plus, ils sont mouillés, même indirectement, dans tous les trucs foireux de la décennie écoulée (Erika, AZF…)

  9. Jean-Michel Aphatie indique sur son blog que, légalement, une entreprise ne peut pas comuniquer avant d’avoir réuni son comité d’entreprise. Et à une pause, les délagués syndicaux s’empressent de sortir et de prévenir la presse: c’est semble-t-il ce communiqué qui a fait réagir tout lemonde, et c’est après seulement qu’on a eu celui de Total.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *