La partie immergée de l’iceberg

Ce week end je suis tombé sur une liste sensée représenter le top 30 des sites internet classés par leur revenu annuel. Comme souvent ces listes reprennent les entreprises que tout le monde connaît mais oublient les sociétés qui font moins de bruit.

Je ne prendrais qu’un seul exemple que je connais particulièrement bien. FXCM, un des plus gros broker sur le forex, a une activité exclusivement online et a enregistré des revenus en 2008 de 313 millions de dollars (24ème place du classement, juste devant facebook) et un EBITDA (profits avant impôts) de 131 millions de $. La croissance est de +78% sur un an (+365% pour les profits) et 2009 est parti très très fort.

Allez, un autre exemple avec 888 Holdings (casino online) qui devrait faire plus de 250 millions de recettes en 2008 (publication des résultats officiels le 30 Mars).

Tant que j’y suis, un dernier exemple bien français : Boursorama. 209 millions d’euros (270M$) pour un résultat avant impôts d’un peu plus de 68 M€ (88M$).

Il existe donc une vie en dehors des sites dont tout le monde parle. Tout ça pour dire qu’il y a de vrais filons dans les secteurs peu médiatisés.

2 Replies to “La partie immergée de l’iceberg”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *