Une bulle dans la pub sur le Web 2.0

Dans un article sur le Journal du Net Maurice Levy pense qu’il y a une bulle dans la pub sur le Web 2.0.

Maurice Lévy a jugé que les groupes de médias surestimaient la manne de la publicité en ligne et créaient une nouvelle bulle spéculative sur les réseaux sociaux (…) tout le monde construit son réseau Web 2.0 et pense que la publicité va affluer”. Il s’interroge donc sur la valorisation boursière des groupes Internet exclusivement basés sur la publicité en ligne.

Ça fait beaucoup de de concept qui n’ont pas la même signification chez tout le monde. Une bulle c’est une exagération dans les prix, cette exagération est entretenue par un sentiment de rareté du produit et par la volonté de ne pas rater une bonne affaire à n’importe quel prix (et oui, c’est un peu contradictoire). Le Web 2.0 dans cet article doit désigner exclusivement les réseaux sociaux ?

Je ne contredirais pas Mr Levy parce que je manque de donnée pour me faire une opinion tranchée mais on peut rapidement évaluer le “prix d’un visiteur” par rapport d’autres sites plus traditionnels.

Les sites sont généralement valorisés 20 fois le nombre de visiteurs uniques mensuels (1 million de visiteurs uniques = 20 millions d’Euros), c’est un chiffre “à la louche” mais qui donne un ordre de grandeur (dans la vrai vie il faut aussi tenir compte du CA, de la part d’audience, du nombre de membres…).

Pour que Facebook vaille 15 milliards de dollar (soit un peu plus de 10 M€) il faudrait 500 millions de visiteurs uniques. Et je crois me souvenir qu’il y en a environ 10 fois moins et que l’audience globale des réseaux sociaux est de 300 millions de visiteurs uniques dans le monde (5% de la population mondiale tout de même !).

On peut argumenter que la publicité sera mieux ciblée donc vendue plus chère. Oui mais le taux de clic est vraiment plus bas (d’un facteur 10) donc ça doit compenser.

Bilan, Maurice Levy a une chance d’avoir raison… Tout ceci semble largement surévalué.

PS : attention tous les chiffres sont donnés de mémoire, je n’ai pas pris le temps de les confirmer en faisant un peu de recherche…

Edit 14/11 : Techcrunch argumente contre Maurice Levy.  Mais je pense qu’il y a confusion, signe que bulle, internet et publicité entrainent des réactions épidermiques certainement due à la fameuse bulle (la vrai… celle qui a traumatisé beaucoup de monde) . Levy parle de similarité entre la bulle de la fin des années 90 et la valorisation des réseaux sociaux dont le business modèle est basé sur la pub, il ne fait pas de généralité à tout le web. J’accorde du crédit à ce que dit Mr Levy car on va vers une terre inconnue, on ne sait pas si ce sera rentable à long terme mais on valorise très largement au dessus des sites traditionnels. Facebook est valorisé presque 7% de Google (15 M$ pour FB et 220M$ pour GG). L’avenir dira si les réseaux sociaux sont vraiment rentables mais la plus value sur les prix actuel risque d’être faible vu qu’ils sont déjà valorisés aux niveaux des sites les plus performants à ce jour.

One Reply to “Une bulle dans la pub sur le Web 2.0”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *